Transports Exceptionnels aux Arènes de Lutèce / Dominique Boivin

Dans l’enceinte des Arènes de Lutèce, des cônes de chantier orange fluo délimitent le périmètre d’un duo pour un danseur et une pelleteuse.

Hors de toute figure imposée, deux énergies se rencontrent sur des airs d’opéra. Un ballet lyrique s’écrit devant nos yeux. L’engin effectue peu de déplacements latéraux mais pivote sur son axe de rotation en décrivant de multiples circonvolutions. Le duo explore tous les possibles. Rapport de force lorsque le danseur esquive les assauts de la machine façon matador ou en roulant au sol.  Geste à l’unisson : une arabesque de l’homme fait saillir ses articulations tandis que se plie le bras mécanique. Harmonie : l’ample mouvement d’ellipse de l’engin trouve son prolongement dans l’arche du thorax humain. Envol… On pense à un porté classique. Fusion des corps lorsque le danseur s’immisce dans le godet, marche en équilibre sur les chenilles en action, ou trouve des points d’appuis acrobatiques sur le métal.

Ce “pas de deux” est marqué par le rééquilibrage constant des forces en présence. Face au poids lourd, l’interprète masculin laisse percevoir toutes ses fragilités tandis que la pelleteuse semble s’animer de mouvements fluides et légers. Les transferts d’énergies brouillent les genres et le lien créé est presque amoureux. Chez le spectateur, cette danse de chair et d’acier suscite des transports émotionnels !

Transports Exceptionnels / Dominique Boivin / Plusieurs perfomances dans le cadre du Festival Paris Quartier d’Eté

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s