L’apparition des images / Fondation d’Entreprise Ricard

apparitopn-des-images-ricard-casas-brullet

En ce moment, la photographie argentique est surexposée à la Fondation d’Entreprise Ricard. Ce protocole d’apparition progressive des images, à des années-lumière de la génération numérique, est scruté sous tous les angles par 11 jeunes plasticiens conceptuels. Un bain révélateur.

L’exposition s’introduit par les processus d’inscription sur des supports photosensibles. Voir les halos solaires de Lisa Oppenheim et l’altération de plaques de cuivre en forme de motifs moirés d’ailes de papillon, générée par Juliana Borinski. Les subtilités de l’alchimie des sels d’argent sont enregistrées sur la toile de Jacob Kassay, dont le voile scintillant révèle le piqué. Le monochrome goudronné de Josepn Dadoune est une plongée dans la chambre noire et dans un composant originel utilisé par Niepce. L’installation de Blanca Casas Brullet oscille sur une échelle de gris, entre noir et blanc, entre synthèses additive et soustractive des couleurs. Plus loin, deux carrousels de diapositives superposent partiellement des vues de fresques religieuses effritées avec des filtres chromatiques rectangulaires. Ces projections en surimpression de Meris Angioletti revêtent le caractère évolutif propre au medium.

A l’écart des clichés, des développements photographiques inattendus.

L’apparition des images – Fondation d’Entreprise Ricard – Exposition jusqu’au 9 mars.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s