Fragile / Murano au Musée Maillol

musee-maillol-murano-javier-perez

Substance fragile et images fortes. Au Musée Maillol, le verre de Murano joue les prismes entre secrets de fabrication séculaires et émotions singulières.

Salle contemporaine. Ambiance fin de siècle : plusieurs corbeaux déchiquètent les restes d’un lustre déchu rouge sang. Javier Perez fracasse en mille morceaux les splendeurs vénitiennes pour recomposer une vision saisissante. Autres oiseaux de mauvais augure, les messagers au traité réaliste de Jan Fabre, un croisement entre « colombes de la paix » et « rats volants ». Ces volatiles sont perchés derrière un premier plan de matière molle dégoulinante. Shitting doves of peace and flying rats utilise la crème des techniques de modelage et d’inclusions colorées du verre pour traduire un constat cynique.

Plus légère, la toile arachnéenne de Mona Hatoum projette des perles de rosée soufflées bouche en jeux d’ombres et de lumière murale. L’installation lunaire du Recycle Group génère des empreintes mouvantes de pas humain en 3D sur un tapis de cristaux, en direction d’un no-man’s land. La pâte de verre façonnée par Marie-Laure Viebel et Luciano Vistosi recèle des joyaux biomorphiques azur et émeraude. Le miroir sans glace de Fred Wilson combine les trésors d’ingéniosité nés dans la lagune. Il cristallise en un même objet verre feuilletté, gravé et poli jusqu’à devenir une surface réfléchissante.

Monter à l’étage pour remonter le temps. Observer les pièces patrimoniales, les filigranes d’un calice Reticello, le chatoiement d’un verre calcédoine, la délicatesse d’un vase à col renversé ou d’une coupe à 8 lobes, les effets de mosaïque Murrina… Un art du détail mais aussi du monumental. Le verre de Murano s’épanouit en corolles veinées, volutes et pampilles dans un lustre Rezzonico démesuré. Il s’incruste dans les cannelures d’un fauteuil du XVIIIème siècle. Il s’érige en surtout de table, comme cette réplique d’un jardin à l’italienne qu’on pourrait presque confondre avec des fantaisies en sucre filé.

De multiples entrées dans une matière convoitée depuis des lustres… qui se coule aujourd’hui dans de prestigieuses Biennales d’art.

Exposition Fragile – Murano / Chefs d’oeuvre de verre de la Renaissance au XXIème siècle / Musée Maillol  / jusqu’au 28 juillet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s