Neo/rapt architectural – Pierre Delavie au Grand Palais

neo-rapt-architectural-pierre-delavie-grand-palais

Un chaos monumental règne à l’entrée Clémenceau du Grand Palais. Tout l’ordonnancement – façades, corniches, colonnes corinthiennes – a éclaté. Le portique en ruine est au bord de l’effondrement. En fait, cette déconstruction d’un l’édifice néo-classique – dont la mémoire transpire des murs – revisite un tournant de civilisation. Il s’agit d’un chaos organisé autour de L’enlèvement des Sabine, considéré comme l’acte fondateur de la Rome Antique. La scène est représentée sur des toiles peintes dans les replis du portail, en écho à la grande exposition Moi, Auguste, Empereur de Rome… Avec ce rapt architectural, le plasticien Pierre Delavie ouvre une brèche dans nos perceptions et nos certitudes. Une auguste façon de pénétrer dans l’exposition.

Voir le site de Pierre Delavie

Installation éphémère Neo/rapt architectural de Pierre Delavie – visible à l’entrée Clémenceau du Grand Palais jusqu’au 20 juillet

Publicités

4 commentaires

  1. L'Ébouriffée · juillet 8, 2014

    Absolument fascinant !

    J'aime

    • iristouch · juillet 8, 2014

      Oui, une esthétique entre le portail triomphal et la ruine. A voir, vite avant le démontage.

      J'aime

  2. CharloJiho Art Blog · août 17, 2014

    Je ne l’ai même pas vu ! J’aurais adoré … .

    J'aime

    • iristouch · août 19, 2014

      C’est dommage, mais on reste en veille pour d’autres surprises parisiennes. A bientôt…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s