Les Bêtes / Musée Singer-Polignac

les-betes-musee-singer-polignac-pascal-durand-collection-sainte-anne

Entrée discrète. Pour accéder au Musée Singer-Polignac, on pénètre dans l’enceinte du Centre hospitalier Sainte-Anne puis on emprunte un escalier dérobé qui mène à deux caves voutées en pierres apparentes. C’est là que s’expose au grand jour le travail artistique sous-terrain de patients ayant séjourné au sein de l’hôpital.

L’institution conserve ces œuvres au statut ambivalent, à la fois matériel et objet d’études psychiatriques, art-thérapie et chemin de guérison… Constitué en association, le Centre d’Étude de l’Expression organise des expositions en puisant dans cette dense Collection Sainte-Anne. Dans la lignée de Dubuffet, qui a œuvré pour débusquer l’Art Brut habituellement soustrait aux regards. Le Musée Singer-Polignac franchit un pallier supplémentaire, car il amène des artistes d’hors-les-murs à exposer in situ.

Ne pas chercher la petite bête. Selon la commissaire Anne-Marie Dubois, l’exposition Les Bêtes ne se veut ni bestiaire, ni étude symbolique des représentations animales. Elle doit plutôt s’appréhender librement comme un champs où se chevauchent bêtes noires, belles et bêtes, bêtes humaines et autres dialogues de bêtes… Elle est organisée en 4 sections en rapport avec nos espaces psychiques : bêtes familières / imaginaires / fantastiques / monstrueuses.

Ici, il est pratiquement impossible de dissocier le travail des patients et des artistes invités sans consulter les mentions des cartels. Dans cette « ménagerie de verre », la présence d’un chat se fait tour à tour rassurante ou inquiétante, un cloporte colonise l’espace entier d’une page, un minotaure joint deux mains nettement féminines, un kamasutra miniature zoomorphe se dessine crûment, une mouche jaillit d’un enchevêtrement de traits pour fondre sur une carcasse animale, un envol de graffitis rappelle les dessins sous mescaline d’Henri Michaux… De cette faune fascinante surgissent parfois des créatures sans queue ni tête, qui attendent d’être apprivoisés.

Les Bêtes / Musée Singer-Polignac – Jusqu’au 30 novembre

Voir le site du Centre d’Étude de l’Expression

Publicités

4 commentaires

  1. Anne Gorouben · novembre 6, 2014

    Un grand merci

    J'aime

  2. CEE · février 17, 2015

    Merci encore pour ce partage sur notre exposition « Les Bêtes ».
    Nous proposons actuellement une exposition , La Matrice et ses associations » au musée Singer-Polignac.
    L’exposition propose l’oeuvre « La Matrice » d’Isabelle Roy ainsi qu’un accrochage d’œuvres de la Collection Sainte-Anne autour des thèmes soulevés par l’artiste Isabelle Roy.
    Si vous souhaitez avoir davantage de renseignements je reste à votre disposition.

    J'aime

    • iristouch · février 17, 2015

      Merci de cette information. Je ne manquerai pas de passer voir cette nouvelle exposition…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s