Pliure – Prologue (La part du feu) / Fondation Calouste Gulbenkian

helena-almeida-etudes-pour-deux-espaces-pliures-fondation-calouste-gulbekian

Sous un titre énigmatique, l’exposition déploie dans une semi-pénombre une succession d’ « essais » sur le livre. Ce premier opus Prologue (La part du feu) relie les gestes d’artistes qui, du XVIème au XXIème siècle, ont tenté de cerner les dimensions impalpables de l’objet-livre. De multiples jalons à feuilleter d’une traite.

La Bibliothèque Nationale Française et ses arcanes, vues par la caméra fascinante d’Alain Resnais, sont dépositaires de Toute la Mémoire du Monde. Le livre ouvert d’Olafur Eliasson renferme uniquement des pages vierges sculptées en creux : une maison vide, incitant le lecteur à y rentrer et à l’habiter mentalement. Un exemplaire de L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert est exposé, ouvert à la lettre A, comme ABRACADABRA, et consigne les bonnes façon d’écrire et de prononcer ce mot magique ! Christian Boltanski tente de compulser toute une vie dans L’inventaire des objets ayant appartenu à une femme de Bois-Colombes. Sur une Vanitas anonyme du XVIIème siècle, un manuscrit figure en pièce maîtresse, symbole désillusionné de la connaissance.

Le thème du brûlot de livres est lisible dans La bibliothèque en feu de Vieira da Silva. Un extrait de Farhenheigt 451 de François Truffaut montre le rôle de la mémoire, qui résiste l’épreuve des flammes. Les boîtes métalliques de Rui Chafes renferment les cendres fécondes de ses écrits, qui nourrissent paradoxalement son œuvre. Un livre n’est pas sa couverture, et peut enflammer ses lecteurs… Alphaville de Godard montre cette dimension rédemptrice du livre d’Eluard Capitale de la douleur.

Ce recueil d’histoires autour du livre peut s’imprimer en toutes lettres dans nos mémoires et y circuler librement. A nous d’écrire le corps du texte, en attendant de déchiffrer le deuxième opus de cette exposition Pliure – Epilogue (La bibliothèque, l’univers.). Elle sera programmée du 10 avril au 7 juin au Palais des Beaux-Arts.

Pliure – Prologue (La part du feu) – Exposition à la Fondation Calouste Gulbenkian / Jusqu’au 12 avril

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s