Charles Pétillon envahit la galerie Magda Danysz

Il travaille avec la matière dont sont faits les rêves d’enfants. Ces grappes de ballons en suspension, blancs comme neige, inaccessibles. Héritier du land-art, Charles Pétillon ouvre des pop-ups éphémères dans les paysages, et les fixe par la photographie, medium dont il est issu.

En électron libre, Charles Pétillon agrège des structures oniriques : Ribambelle lâchée dans le ciel, Igloo sous un soleil de plomb ou encore une représentation du Cloud-Computing. Après son intervention, une villa 19ème déborde de Souvenirs de famille, une cabine téléphonique désertée continue une Conversation sous forme de bulles, une carcasse rouillée d’automobile relâche encore des gaz d’échappement… Entre les murs de la galerie Magda Danysz, Charles Pétillona  planté une forêt constituée de centaines de ballons, une installation où l’on pénètre comme dans un conte de fée.

petillon-magda-danysz

Sous l’apparente légèreté de son vocabulaire l’artiste dissémine autour de nous des points d’interrogation, soulève des questions et questionne notre perception des lieux. La série Invasion prend son envol en révélant ses intentions : Anarchitecture dénonce l’uniformisation des fenêtres en PVC qui remplacent les battants de caractère, Play-Station, l’abandon des jeux de plein-air pour le virtuel. Invasions barbares ?

Invasions – photographies et installations de Charles Pétillon – Galerie Magda Danysz / jusqu’au 14 janvier

Voir plus de photos sur le site de la galerie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s