Figures Studies / David Michalek

FigureStudies- DavidMichalek-LeLaboratoire

Jusqu’où va la lenteur ? Pour la beauté du geste, David Michalek capte le mouvement au ralenti, à la cadence de 3000 images/seconde. Soit l’étirement d’une séquence filmée de 5 secondes sur 10 minutes. Le temps semble en suspension…

Au Laboratoire, les projections de Figure Studies confrontent la technicité de professionnels en action, danseurs et sportifs, à la gestuelle quotidienne, par exemple arroser des plantes. L’amorce du mouvement devient lisible à une échelle infime, ainsi que tout travail des chaînes musculaires : torsion, extension, relâchement… Dans cet autre espace-temps, la perception est démultipliée.

Par l’image fixe, Muybridge avait révélé des positions intermédiaires invisibles à l’œil nu. On a tous en mémoire le cycle de progression du cheval au galop, et le moment où il décolle totalement du sol. Ces photos, en leur temps, ont tenu lieu de preuve scientifique. Aujourd’hui, David Michalek exploite la haute-technologie pour nous montrer l’intelligence du corps humain. A la suite de Slow Dancing (2007), une captation du New York City Ballet, ce nouvel opus sonde des territoires inconnus et intimes. On est au-delà de l’étude bio-mécanique. Avec émotion, on contemple le déplacement d’une belle jeune femme assujettie à une prothèse ou une mère qui berce son enfant. Des modèles bien vivants. Hypnotique…

Voir : Vidéo du Laboratoire

Figure Studies – David Michalek / Le Laboratoire / ouvert du vendredi au lundi 12h-19h / jusqu’au 6 janvier